Title Bar - News Releases FR

Communiqués de presse

News Release Contact Information

DEMANDES DES MÉDIAS :

Peter Flengeris

Viterra Inc.

(306) 569-4810

peter.flengeris@viterra.com

Agrégateur de contenus

Une famille d’agriculteurs de Balgonie s’associe à Viterra et à la Banque canadienne de grains pour recueillir des fonds pour éliminer la faim dans le monde

Agriculteur de la quatrième génération, Mike Stiefel  est habitué au dur labeur.

 

Mike et sa famille détiennent et exploitent la Balgonie Holsteins, une ferme mixte bétail et grain, à  Balgonie (Saskatchewan), ce qui représente 400 bovins et 2 200 acres de terre .

 

Lorsque Rick Block, le représentant régional de la Banque canadienne de grains a contacté la famille Stiefel pour entreprendre un projet agricole sur des terres données par Viterra, la famile a sauté sur l’occasion. « Comme nous habitons prés du terminal céréalier de Viterra à Balgonie et que nous voulions que le projet continue, ça nous a semblé logique», dit Mike.

 

Le projet Cultiver l’espoir est parmi les six projets organisés sur des terres avoisinant des terminaux de Viterra en Saskatchewan et en Alberta. « Ces projets agricoles nous permettent de mettre en pratique,de manière tangible, notre savoir-faire, nos connaissanceset nos ressources pour aider les personnes qui souffrent de la faim », souligne Rick.

 

Tous les revenus de la vente des 40 acres d’orge cultivés par la famille Stiefel seront remis à la BCG pour aider des familles aux prises avec la faim à l’étranger. « Nous nous sentons bénis avec tout ce que la vie nous a donnés et nous voulons partager avec tous ceux qui sont dans le besoin»,  précise Mike.

 

Tous les fonds recueillis par la BCG aideront des personnes comme Aida, une réfugiées syrienne qui vit au Liban avec son mari, sa mère, sa fille et trois petits-enfants. Adia et sa fille Hamila ne trouvent du travail que pendant les mois d’été et ce qu’elles gagnent suffit à peine à couvrir leur loyer, et encore moins à se nourrir.  Pour aider Adia et sa famille, la BCG et ses membres  leur envoient tous les mois des colis alimentaires qui leur permettent de survivre. 

Pour Mike, « Voir tous ces projets à travers les Prairies nous rappelle qu’il y a des gens qui ont faim et que nous devons faire de notre mieux pour les aider».

 

Les projets agricoles ont des répercussions non seulement sur des familles qui vivent à l’autre bout du monde  mais aussi  chez nous. « Les projets agricoles ont un impact positif sur les collectivités saskatchewanaises parce qu’ils ouvrent nos horizons » , continue Rick.  « Les projets agricoles comptent sur un esprit de coopération  et sont connectés à des enjeux mondiaux, et c’est ce qui peut donner plus de sens à notre vie. »

 

Selon Rick, le partenariat entre la Banque canadienne de grains et Viterra va de soi.

« En décidant d’offrir des terres pour les projets agricoles, Vittera contribue  largement à la lutte contre la faim. Dans le paysage agricole actuel,  les terres pour des projets agricoles sont une ressource rare. Les familles à l’autre bout du monde n‘ont, pour subvenir à leurs besoins annuels, qu’un acre de terre. Alors il est important qu’on prenne conscience du fait que même une petite parcelle de terre peut avoir un impact très important. »

 

Mike et sa famille espèrent voir le projet Cultiver l’espoir prendre de l’ampleur dans les années à venir et continuer à aider les personnes dans le besoin. Ave l’appui d’organismes comme Viterra ou la Banque canadienne des grains, il y a fort à parier que ce projet et d’autres dans tout l’Ouest canadien vont continuer à prospérer.  

 

- Haylie Huber, étudiante inscrite à un programme coopératif, Affaires générales de Viterra

Agrégateur de contenus

Viterra et STARS s’associent pour le lancement de la campagne des calendriers STARS
Une famille d’agriculteurs de Balgonie s’associe à Viterra et à la Banque canadienne de grains pour recueillir des fonds pour éliminer la faim dans le monde
Viterra effectue d’importants investissements dans le sud-est du Manitoba